Prendre soin de ses États d’âme

Livre de Christophe André « Les États d’âme » : mieux appréhender nos états d’âmes et ceux des autres (on a les mêmes:). Pourquoi la tristesse, la dépression, même un petit chapitre intéressant sur le suicide. Mais aussi le bonheur, la méditation, la sagesse, l’amour…

Voici pêle-mêle quelques extraits :::::::::::

« on a pu montrer que, la plupart du temps, COLÈRE et RESSENTIMENT sont des tentatives – médiocrement efficaces- pour réguler nos autres états d’âme douloureux. »

« non-acceptation : on s’attaque à ce qui devrait être plutôt qu’à ce qui est »

« Dans le pessimisme se concertent une bonté inefficace et une méchanceté inassouvie » – Cioran

« les souffrances nous replient sur notre ÉGO »

 » Pardonner, ce n’est ni oublier ni effacer ; c’est renoncer, selon les cas, à punir ou à HAÏR, et même parfois, à juger  » – André Comte-Sponville

« Le contraire de la dépression n’est pas le bonheur ni la joie : c’est la vitalité »

« la TRISTESSE serait due alors à la perte de nos illusions positives (…) LUCIDITÉ dépressive qui conduit souvent à une meilleure évaluation des choses telles qu’elles sont »

« parmi les styles de pensées répétitives facilitant la bascule vers la maladie dépressive figurent bien sûr les RUMINATIONS centrées sur soi : une vision négative et ressassée de soi est un important facteur de risque »

 

« vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher de faire leur nid dans vos cheveux » – proverbe chinois

« les médecins se suicident nettement plus que les autres »

« être affectivement dépendant d’un petit nombre de personnes va paradoxalement pouvoir nous donner un plus grand sentiment de LIBERTÉ et d’autonomie face à l’existence »

« la prise de CONSCIENCE de ce que l’on fait travailler son corps, au moment où on le fait, joue un rôle très net, que l’on a retrouvé dans plusieurs études »

« les bénéfices nets de la RELAXATION dans l’anxiété, la dépression et les colères récurrentes »

 

« acceptons-nous ou non de ressentir -souffrances psychologiques- avant de vouloir les résoudre ou les fuir? »

« toutes les études concordent : plus les traits matérialistes sont élevés chez une personne, plus son niveau de bien-être personnel est bas »

« Une activité est AUTOTÉLIQUE lorsqu’elle est un but en elle-même »

« plus la pratique méditative est régulière, moins il existe de tendance à la rumination »

« la pleine conscience m’incite et m’aide régulièrement à débrancher tous ces programmes automatiques »

« l’acceptation ce n’est pas se laisser couler, mais nager dans le courant »

« toutes les blessures (…) sont liées au manque d’AMOUR »

« le bonheur est comme l’amour : vivre pleinement et éperdument son bonheur, c’est s’exposer à VIVRE PLEINEMENT et éperdument sa disparition »

The following two tabs change content below.
Gwen

Gwen

Gwen a suivi son premier cours de yoga en 2006 à Montréal. Touchée profondément (ancrage et calmage de pompon), cette discipline ne l'a plus quittée. Elle a suivi une formation de professeur auprès de Lyne St-Roch et de nombreux ateliers et cours de yoga avec Marie-Pierre Germain et de méditation avec Pascal Auclair. La pratique du hatha-yoga, l'étude de la philosophie du yoga, et surtout leur infiltration dans son quotidien, lui ont apporté de précieux bienfaits.
SHARE IT:

Leave a Reply

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>