1er cours de yoga ? Voici ce qui pourrait faire peur mais ne devrait pas!

Ça y est, vous êtes prêt à tenter le yoga.
Étape la plus importante : trouver son professeur idéal, car rien ne pourra le remplacer ni être plus important pour découvrir et surtout être complètement convaincu du bien-être de la pratique du yoga.

D’ici là, voici quelques clés qui pourraient vous permettre d’arriver le plus disponible possible :

« Aummmmm »

C’est possible que votre cours commence et finisse avec des adeptes émettant ce son une à trois fois de suite. Prenez le simplement comme un rituel qui commence et termine la pratique.
Ne vous attardez pas à son symbolisme, concentrez juste votre mental sur ce son sans l’intellectualiser. Vous sentirez peut-être les vibrations qu’il provoque sur le thorax au niveau des clavicules peut-être même aussi sur le sommet du crâne. Il aurait des effets relaxants et harmoniserait tout notre psychisme… Observez !
+ d’infos

« Namaste » (avec les mains en prière)

C’est une façon de saluer en Asie. En yoga, sa signification a davantage une connotation spirituelle et utilise ce « mudra » (signe de la main) pour favoriser la stabilisation du mental.
On joint les deux mains en prière dans certaines postures (posture de la montagne, de l’arbre, etc.), mais là pas besoin du namasté 😉
+ d’infos

Tout le monde aura les pieds nus

C’est vivement conseillé, car vous pourrez stimuler vos 72 000 terminaisons nerveuses des pieds ! De plus, ça permet une meilleure adhésion au sol.

« Inspirez, levez les bras… expirez, fléchissez vers l’avant… »

Quand on débute ce qui compte c’est de RESPIRER. Avec la pratique la synchronisation gestes/respiration se développera.

« Utilisez votre respiration pour soutenir votre posture »

On vérifie d’abord si on respire normalement.
Si non, on est allé trop loin dans la posture (souvent avec notre tête et notre volonté).
Si oui, à l’inspiration on essaie d’amener notre attention et donc notre énergie là où l’on a besoin de force et à l’expiration on relâche tout ce qui peut l’être.

 

« Descendez les omoplates », « Dirigez le coccyx vers le sol », etc.

Googlez les parties du corps inconnues, puis avec le temps et la pratique, on développe sa sensibilité corporelle et on étire ou contracte les bons muscles afin d’augmenter la force et la souplesse et on évite les blessures.


La technique du yoga est une discipline, quelle qu’elle soit, par laquelle l’homme s’efforce de parvenir à l’état de yoga.Selon les conceptions hindoues, toute technique, poursuivie avec assiduité et concentration, peut conduire au niveau supérieur de conscience qui correspond à l’état de yoga. On peut ainsi parler du yoga de l’art, du yoga de la science, du yoga de la grammaire, du yoga de l’amour, du yoga de la méditation, etc. Mais, pris comme tel, chaque yoga comporte une discipline rigoureuse et précise.À l’origine, le but ultime du yoga est de calmer le mental. Pratiquer le yoga, c’est de la méditation en mouvement.

Jean Hébert, préface du livre « J’apprends le yoga » de André Van Lysebeth

 

The following two tabs change content below.
Gwen

Gwen

Gwen a suivi son premier cours de yoga en 2006 à Montréal. Touchée profondément (ancrage et calmage de pompon), cette discipline ne l'a plus quittée. Elle a suivi une formation de professeur auprès de Lyne St-Roch et de nombreux ateliers et cours de yoga avec Marie-Pierre Germain et de méditation avec Pascal Auclair. La pratique du hatha-yoga, l'étude de la philosophie du yoga, et surtout leur infiltration dans son quotidien, lui ont apporté de précieux bienfaits.
SHARE IT:

Leave a Reply

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>