Le yoga était d’abord une expérience sonore !

Pratiqué par plus de 20 millions d’Américains et environ 3 millions de français, le yoga se décline aujourd’hui de multiples façons pour le pire comme pour le meilleur.

Lors de cette émission ci-dessous sur France-Culture, Michel Angot, grammairien et philologue, donne les principaux points de repères sur l’évolution de la signification du yoga.

 

1. Aux origines du yoga : l’assomption de l’esprit

  • Les Yoga sūtra ≈ entre 200 av J.-C. et 500 apr J.-C

[1er sens du mot yoga : La mise au repos du mental.]

On ne sait pas très bien comment le yoga s’est formé. Le Bouddha aurait pratiqué quelque chose qui s’y apparente dans la pratique et dans l’idéologie. Cette une méthode qu’il aurait utilisé pour mettre un terme à la souffrance de la condition humaine. Elle s’appuie sur un désintérêt du corps au profit de l’esprit.

Le texte fondateur du Yoga sūtra essaie de réaliser l’assomption de l’esprit. Il témoigne de traces plus anciennes, notamment des phrases que l’on va retrouver également dans le bouddhisme qui pourtant n’a rien à voir originellement avec le yoga. Donc même s’il s’agit du premier texte que l’on connait écrit en sanskrit sur le yoga, l’existence de celui-ci est antérieur.

Yoga sūtra est un texte de spiritualité avec une forte opposition entre le corps, la source de tous les maux, (particulier les désirs liés au corps) et l’esprit.

Les aphorismes qui le composent ne sont pas des idéologies, ni des doctrines, mais de la musique chantée. Composés de vers d’une extrême sophistication, ces sūtra ont d’abord une signification à valeur sonore. Une valeur pragmatique car le son produit un effet sur le corps et l’esprit de celui qui les dit. Le son était considéré comme l’une des voies directes vers le divin.

 

2. Dilution du yoga dans la pratique : Devenir Dieu en tant qu’homme

  • Le yoga tantrique ≈ 10/11e siècle ap J.-C

[2e sens du yoga : ne former qu’un avec Dieu. Le yoga est le moyen pour accéder à la condition divine et son pouvoir.]

L’idée que l’homme a accès à la condition divine ici-bas nourrit la recherche de la libération dans cette vie. Les pouvoirs extraordinaires qui étaient le signe d’un statut d’être ont été peu à peu recherchés pour eux-mêmes, pour avoir du pouvoir dans le monde.

Selon Michel Angot, il y a une dégénérescence du yoga car on n’est plus dans une espérance spirituelle mais une utilisation des pouvoirs du yogin à des profits terrestres.

 

  • Le yoga pradipika ≈ 15e siècle ap J.-C
Un grand classique en sanskrit présentant le Hatha Yoga.

 

  • Les yogis « louches » ≈ 17/18e siècle ap J.-C 

Les gens qui font du yoga font peur, ils sont étranges. C’est la période des yogis fakirs, des yogis utilisés dans les armées anglaises pour conquérir l’Inde.

 

  • Yoga moderne ≈ 20e siècle ap J.-C
À l’aube du 20e siècle, Vivekananda fait découvrir l’hindouisme à l’Occident et ce qu’il a nommé yoga s’est par la suite diffusé. Le yoga occidental est une création moderne reflétant aujourd’hui dans une large mesure les aspirations de notre société contemporaine telles que la valorisation de la jeunesse et le culte du corps.

The following two tabs change content below.
Gwen

Gwen

Gwen a suivi son premier cours de yoga en 2006 à Montréal. Touchée profondément (ancrage et calmage de pompon), cette discipline ne l'a plus quittée. Elle a suivi une formation de professeur auprès de Lyne St-Roch et de nombreux ateliers et cours de yoga avec Marie-Pierre Germain et de méditation avec Pascal Auclair. La pratique du hatha-yoga, l'étude de la philosophie du yoga, et surtout leur infiltration dans son quotidien, lui ont apporté de précieux bienfaits.
SHARE IT:

Leave a Reply

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>